La reprise espagnole continue

Les chiffres estimés du PIB de l’Eurozone montrent que l’économie espagnole est toujours en train de se récupérer après la terrible chute.

En fait, l’Espagne est, avec l’Allemagne, en tête de l’augmentation depuis le marasme.

Le PIB espagnol estimé a augmenté pour le dernier 2016 d’un 3,3%, après d’avoir subi une hausse en 2015 d’un 3,2%.

Les deux principales raisons pour les chiffres positifs sont la réforme du travail menée par le gouvernement de Mariano Rajoy mais aussi le fait que l’industrie du tourisme espagnol a été bénéficiée des soucis de sécurité qui ont affecté aux destinations traditionnellement concourantes.

La seule problématique qui a présenté est que la plupart des nouveaux travaux créés pendant le 2016 ont été des postes temporaires et cela n’est peut-être pas le reflet du vrai cadre ou n’entraîne pas une réduction constante du taux de chômage.

De toute façon, les signes sont vraiment positifs.

Le moteur réel situé derrière de l’Eurozone continue à être l’Allemagne. Son économie s’est bénéficié d’une série des coupes budgétaires et d’altérations des bénéfices.

L’Allemagne se prévaut d’un bas taux de chômage lequel se voit reflété dans un marché du travail fort.

La prédiction d’Automne de la Commission Européenne a montré son avis général de croissance économique modéré dans l’Eurozone.

L’augmentation prévue pour 2017 sera améliorée en passant du 1,5% au 1,7% prévu pour 2018.